Rencontre avec Guillaume de Chassy

Cette année, le chœur Archipels -l’atelier vocal des éléments- reprend la cantate jazz Lunes de Guillaume de Chassy créé en 2001 et qui avait fait l’objet d’un enregistrement discographique. Le chœur, composé de 34 choristes, est accompagné par Guillaume de Chassy au piano et Pierre Dayraud aux percussions, sous la direction de Joël Suhubiette.

Rencontre avec le compositeur et pianiste Guillaume de Chassy

Parlez-nous de la genèse de ce projet et de la création de « Lunes »….

Le chœur mixte est pour moi le plus bel ensemble musical qui soit. Je suis particulièrement  imprégné des œuvres a cappella de Poulenc, dont j’aime le sens mélodique et le raffinement harmonique.
En 1999, l’idée m’est venue de jeter une passerelle entre ce type d’écriture et des improvisations pour piano et percussions. Le batteur- percussionniste Pierre Dayraud, qui m’accompagne depuis mes débuts,  était le partenaire tout désigné pour cette aventure. C’est un coloriste subtil, d’une rare musicalité.
Tous deux avions collaboré à la  « Java des couleurs » d’Hervé Suhubiette, qui m’a recommandé auprès de son frère, Joël. J’étais déjà un fervent auditeur du chœur Les éléments et Joël s’est montré d’emblée très bienveillant à mon égard. Je dois dire que sans ses  conseils, la cantate « Lunes » n’aurait pu voir le jour.
Pour la composition, je me suis notamment inspiré des thématiques de mon duo avec la danseuse de Flamenco Ana Yerno, avec laquelle j’ai tourné pendant 15 ans. J’ai ensuite adapté aux parties chantées des syllabes d’une langue imaginaire.
Les interventions piano-percussions étant essentiellement improvisées, chaque version de la cantate est par essence unique. Cette part d’imprévu incite tous les exécutants à rester sur le qui-vive. La connaissance du Jazz et la sûreté rythmique de Joël, en plus de sa science du phrasé et des équilibres sonores, sont des atouts décisifs. Tout cela crée pour moi un contexte très inspirant.

Lors de la création, les répétitions et les premiers concerts se sont si bien déroulés que l’envie de graver ce programme a vite émergé. L’enthousiasme des chanteurs et de Joël m’a porté tout au long des séances d’enregistrement.

16 ans après, vous retrouvez le chœur et Joël Suhubiette, qu’est ce qui a évolué dans l’interprétation de l’œuvre ?

Concernant l’écriture, j’ai révisé et ajouté quelques passages pour le chœur. Concernant l’interprétation, le fait de disposer cette fois-ci d’un plus large effectif de chanteurs permet à l’œuvre de sonner comme jamais.
De plus, avec les années, Pierre Dayraud et moi avons décanté notre jeu. Nous pouvons donc mieux nous connecter à la direction de Joël et au chœur. Ce niveau d’interaction, essentiel pour ce type de musique, n’existait pas il y a 16 ans.

Concert à Sorèze – juillet 2017

Prochains concerts :

_____________

CD disponible à la vente (10€) sur le site des éléments

Écoutez l’enregistrement sur le site de Guillaume de Chassy